Destigmatisation

L'une des missions phares d'UTSOPI est de lutter contre la stigmatisation des travailleur.ses du sexe. Les TDS restent l'une des populations les plus stigmatisées de la société. Nous collaborons avec des journalistes, des cinéastes et des écrivains pour faire prévaloir des histoires réalistes et non sensationnalistes. Nous organisons des événements au cours desquels les TDS présentent leur réalité au monde extérieur.

Qu'est-ce que la stigmatisation ?

On parle de stigmatisation lorsqu’une personne ou un groupe de personnes est ostracisé, considéré comme inférieur, exclu socialement ou discrédité sur la base de préjugés. Les TDS sont l'une des populations les plus stigmatisées de notre société, en raison du jugement social et moral porté sur leur activité.

L'image des TDS véhiculée par les médias est souvent imprégnée de stéréotypes.  En même temps, ces stéréotypes sont largement perpétués par les médias, la littérature, le cinéma etc…. Qu'il s'agisse de reportages ou de fiction, l'imaginaire social de la TDS est celle d'une victime à secourir, d'une personne extrêmement riche, belle et prospère, d'une personne dangereuse ou d'une personne malhonnête, perfide ou vicieuse sans foi ni loi.

Les conséquences de la stigmatisation

Les conséquences de la stigmatisation ne peuvent être sous-estimées : elles mettent en danger la santé mentale et physique des TDS. Il suffit de penser au stress associé à une double vie, à toute l'énergie qu'il faut déployer pour garder secret le fait qu'on est TDS, à l'isolement social, à la solitude et à l'état d'alerte permanent.

La stigmatisation fait également que les TDS hésitent souvent à demander de l'aide à la police en cas de violence ou de vol. De nombreux.ses TDS réfléchissent à deux fois avant de se rendre chez un médecin ou à l'hôpital, non seulement après une violence ou un viol, mais aussi simplement lorsqu'iels sont malades. De nombreux.ses TDS ne font jamais la démarche de consulter un psychologue. Pour beaucoup, la crainte d’avouer qu'iels sont des TDS et la peur du jugement d’autrui leur interdit toute demande d’aide. Et malheureusement à raison, la réaction de la police, du médecin ou du psychologue étant souvent très négative.

Lenka Strauss10
© Peintures des membres d'UTSOPI par Lenka Strauss

Comment lutter contre la stigmatisation?

Décriminalisation et modifications de la loi

La déstigmatisation va de pair avec la décriminalisation. Tant que le travail du sexe est relégué dans la sphère criminelle par la législation, les préjugés persisteront. La Belgique a franchi une étape importante dans ce domaine avec la décriminalisation du travail du sexe en 2022.

Mais changer la loi n'aura qu'un effet limité tant que les stéréotypes et la honte subsisteront. Nous devons changer l'image sociale des TDS, combattre les récits sensationnalistes dominants et œuvrer à un changement culturel profond.

Collaborations avec médias et chercheurs

C'est pourquoi nous travaillons avec des journalistes, des metteur.ses-en-scène et des écrivains pour faire prévaloir des récits réalistes et non sensationnalistes. Nous élaborons actuellement un guide à l'intention des journalistes, qui contient des conseils sur la manière d'aborder le travail du sexe sans le stigmatiser.

Formations

Auprès des services de soutien, de protection ou de soins, nous constatons souvent que les préjugés font obstacle à une assistance efficace et rapide aux TDS. C'est pourquoi Utsopi donne des formations dans ses locaux à la police locale, aux gardiens de la paix et au CPAS. Dans une prochaine phase, nous prévoyons d'ouvrir nos portes aux services et professionels médicaux.

Événements et actions publiques

En même temps, nous voulons mettre en évidence l'énorme diversité qui existe dans le monde du travail du sexe. Il s'agit d'une diversité de milieux, d'origines, d'âges, de raisons pour lesquelles le travail du sexe est pratiqué et de manières dont il est exercé. Nous le faisons en organisant des événements, des expositions, en étant partenaires de festivals tels que le SNAP ! - Sex Workers Narratives Arts & Politics, où seul.es des TDS parlent du travail du sexe. Des actions publiques, telles que des manifestations ou la célébration de journées importantes pour notre mouvement, permettent également au monde extérieur de nous appréhender de façon plus humaine. Pas comme des victimes, des femmes déchues ou des individus déviants.

Agenda

359818139 652713176890893 5257923823957542726 n
Listen To You

Listen To You Ghent / February

20.02.2024
(NL, ENG) Join us at UTSOPI's monthly gatherings, "Listen to You', designed exclusively for sexworkers in Ghent, Antwerp...
Read more
360082520 652715106890700 5828449656381330768 n
Listen To You

Listen To You Antwerp / March

19.03.2024
(NL, ENG) Join us at UTSOPI's monthly gatherings, "Listen to You', designed exclusively for sexworkers in Ghent, Antwerp...
Read more
359818139 652713176890893 5257923823957542726 n
Listen To You

Listen To You Ghent / April

16.04.2024
(NL, ENG) Join us at UTSOPI's monthly gatherings, "Listen to You', designed exclusively for sexworkers in Ghent, Antwerp...
Read more
360082520 652715106890700 5828449656381330768 n
Listen To You

Listen To You Antwerp / May

21.05.2024
(NL, ENG) Join us at UTSOPI's monthly gatherings, "Listen to You', designed exclusively for sexworkers in Ghent, Antwerp...
Read more
Menu